20 janvier 2007

publié le 1/20/2007 07:05:00 AM


L'esprit du Mirador

>>

Je ne résiste pas au plaisir de vous faire part de ce très beau texte plein de poésie édité par Embrouille. Il est toujours réconfortant de constater que les blogueurs accrédités, plutôt que de céder à la faciliter en faisant du verbiage poètique sur les beaux locaux de l'UMP, préfèrent mettre leur talent au service de la vérité et de l'enquête de terrain.


"Le centre de rétention de Toulouse, ouvert depuis peu (2006) par Nicolas Sarkozy, est situé en bout de piste de l'aéroport, pour faciliter les reconduites à la frontières, à proximité des Grandes Pistes, ces fameuses pistes où il y a tellement de bruit qu'il est en théorie interdit d'y construire des habitations, bien loin des camelots bavards du ministère de l'Intérieur qui vous débitent leurs bobards, là où il peut y avoir de grands jours de désespoir, comme des jours de colère, qui ne font plus sortir le populaire toujours passif, parfois grondeur, qui fait de Paris, Paris.

Le bel immeuble fut construit pour le Le Petit Neuilléen, homme politique né en 1955, dans le parcours duquel on peut lire une traversée du désert pendant les années folles en raison de quatre années de collaboration très active avec Balladur. Plus récemment, il fut trahi par la pitoyable Cécilia, poissonnière de la mode…

Le hall d’entrée est comme “cinématographique”. Majestueux mirador, grillage d’inox rutilant, éclairage sculpté, murs blanc taggé, gravier noir d’obsidienne… Voilà bien un centre où il n’est possible de s'évader qu’avec style ou de se suicider avec panache.

Où suis-je ? Dans quelque prison turque ou de Guatanamo, dans quelque décor grandiose pour Mohammed ou Babacar qui sera magnifié dans un noir et blanc vibrant et contrasté ?

Non, je dois être en France assurément, Boulevard de la honte, et, d’un instant à l’autre les voitures de police s’arrêteront dans la rue, pneus crissant, aucun reporter photographe ne jaillira, flashs crépitant, et alors, Monsieur le Préfet pourra enfin descendre lentement les marches du centre pour son dernier et inoubliable rôle. “There’s nothing to see. Circulate it does not have nothing there to see "

Non, je suis ailleurs encore. Quelle est cette ambiance funèbre, cet immense portrait inconnu qui vous fige du regard ? Serais-je arrivé dans l’un de ces nouveaux commissariats, vais-je découvrir en haut de ces marches une vaste géole, au centre de laquelle un cercueil ouvert attendra mes condoléances au-dessus de la dépouille d’un jeune homme prometteur, un membre de la famille Sylla accidentellement et trop tôt rappelé à Dieu ?

Ou bien, me suis-je encore égaré à Sangatte, et c’est Rocard qui déclarera, “La France, ne peut pas accueillir toute la misère du monde".

Dans les semaines à venir, ces centres connaîtront bien des entrées, certaines rapides et nerveuses, d’autres pesantes et fatiguées… S’y croiseront malheureux, réfugiés, affamés, anonymes, femmes, hommes, enfants, rescapés, pauvres hères partis à la recherche d'une vie meilleure... Nul doute que dans ce centre aujourd’hui toujours actif ne bruissera jamais des acteurs de la grande comédie du pouvoir.

Reste enfin à chacun à choisir son côté, quelle volée… la gauche ou la droite ?

Coupez!"


Rédigé par Loïque


10 commentaires:

20 janv. 2007 à 11:51:00, Anonymous Anonyme a dit

Franchement, au début c'etais drole, mais la ton blog devient un gros ramassis de propagande socialo ...

Allez hop, un feed en moins !

 


D'accord avec l'Anonyme du dessus.

 


franchement, je ne vois pas trop où est la propagande socialiste... Ce n'est pas parce qu'on parle "d'un centre de rétention" que cela constitue pour autant un manifeste pro-ségo.

 


Accuser ce blog de "propagande socialiste", c'est être à bout d'arguments et essayer de jeter le discrédit sur un espace- sourire-jaune qui commence à être connu..

Il se passe quoi ici?
En ce lieu l'on a une satire (faite avec talent) du blog de LLM et même quelques coups de griffe à ceux de ses proches.
On tourne en dérision un pompeux qui a un blog "two-faces": version internationale (Sarko's free) et version française (pro-Sarko).

Je ne sais qui écrit ici mais c'est en tout cas quelqu'un qui connaît bien Le Meur et qui sait mettre en lumière ses points faibles.

A part ça, il n' y a pas un seul indice qui amène à penser que Loique Jemeur puisse être un affidé de Ségo...

 


20 janv. 2007 à 21:12:00, Anonymous Anonyme a dit

Ce blog est forcement pro-ségo puisqu'il critique sarko. Bah oui, en France, il n'y a que deux partis.

 


Il est vraiment bien ce blog. ça met de bonne humeur, ça détend, c'est plaisant, sympathique.

La blogosphère en a tellement besoin. Il permet d'oublier un peu les nains jaunes se prenant pour des astres, leur rictus de joker se voulant des sourires pleins de chaleureuse humanité, c'est à dire avec force piétisme et victimisme à l'appui, humblerie en prime, tel de l'amour divin plein d'hargneuses menaces voilées.

 


21 janv. 2007 à 10:20:00, Anonymous Anonyme a dit

C'est clair, moi je vote Ségo comme toi Loique, pour que les gosses aillent bien se faire dresser par des bons gros militaires dans des bons centres en bout d'aéroport!

 


Beau ce texte là.

 


24 janv. 2007 à 16:23:00, Anonymous Anonyme a dit

Je sais pas pour Sego mais Loïque Président voui!

 


En tant que Chef des Cabinets du MIRADOR, Ministère des Rafles, des Déportations et de l'Ordre Républicain, je me permets de vous rappeler que le terme "mirador" a été réquisitionné pour les nécessités de la communication pédagogique de notre gouvernement et que toute utilisation non autorisée donnera lieu à une reconduite immédiate à la frontière.
Alors attention hein !

 


Enregistrer un commentaire

(pas de spam)

Voici qui je suis et un portrait-audio

Le livre que j'ai lu en cinquième :


Envoyé avec un Nokia N93 et une ligne Orange